Marguerite DURAS

Le marin de Gibraltar

Bienvenue à bord de notre Petit moment littéraire.
Je déroule la passerelle, je vous tends la main. Je vous invite à monter sur le pont d'un yacht. Sur la coque est écrit son nom en belles lettres cursives « Le Gibraltar ».

Le ravissement de Lol V. Stein

Etes-vous prêts à m’accompagner au bal ce soir ? Non pas un bal populaire, avec accordéon et autre musette. Non, c’est un bal où l’orchestre jouerait plutôt des valses viennoises et où les jeunes filles ont de belles robes longues en dentelles. Nous sommes dans une ville bourgeoise, en bord de mer. Un bal est donné dans la grande Salle du Casino de la Ville.

Moderato cantabile

Je suis ravie de vous retrouver pour un Petit moment littéraire qui va aiguiser nos sens. La force de ce court roman que j’ai choisi ce soir ne réside pas dans ce qui est dit mais plutôt dans tout ce qui ne l’est pas : ce que l’on suppose, ce que l’on ressent, ce que l’on comprend, entre les lignes.